Parentalité bienveillante, c’est quoi ?

Parentalité bienveillante, qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que la parentalité positive et pourquoi est-elle meilleure que ce que nos parents ont fait ? C’est ce que je me demande depuis que le Web se remplit d’articles sur le rôle parental qui disent aux parents que le rôle parental positif est le meilleur et le seul moyen d’être parent. Je ne peux m’empêcher de me sentir un peu protecteur envers mes propres parents : Je pense qu’ils ont fait du bon travail. Je m’en suis bien sorti. Et de toute façon, qu’est-ce que c’est que d’être un parent positif, n’importe quoi ? La parentalité bienveillante expliquée par famille-happy.com

Accent mis sur des attentes parentales claires.
S’agit-il simplement d’un terme frou-frou-frou psychobabble pour être gentil avec vos enfants – ou s’agit-il d’un style de parentage ferme et original qui mérite d’être examiné de plus près ? Est-ce quelque chose que je devrais faire avec mes propres enfants – ou est-ce que je le fais déjà ? “La parentalité positive met l’accent sur la communication d’attentes parentales claires, la collaboration entre le parent et l’enfant, l’éloge et le renforcement des comportements souhaités, et l’évitement des conséquences sévères telles que les punitions physiques “, dit le Dr Sarah Vinson, psychiatre à Atlanta et professeure adjointe de psychiatrie à la Morehouse School of Medicine.

“De nombreux parents ” à l’ancienne ” utilisaient aussi des techniques parentales positives. Il se peut qu’il n’ait pas encore été emballé en tant que tel. Chaque fois que les parents aident leurs enfants à se fixer des objectifs, agissent comme des exemples positifs, soutiennent leurs enfants, ils sont en relation avec leur enfant sur la base de principes parentaux positifs “, dit M. Vinson.

Alors, disons que vous n’avez jamais rien fait de tel avec vos enfants, est-il trop tard pour commencer maintenant ? La parentalité positive les embrouillera-t-elle ? Le Dr Vinson admet que “comme toute autre chose, le changement est difficile”, mais rassure les parents que “ceux qui sont suffisamment consciencieux pour utiliser des forums comme celui-ci pour être mieux informés, pratiquent probablement déjà certains aspects de la parentalité positive”.

 

Mieux comprendre la parentalité positive

Lynette Louise, une experte en santé mentale et en rôle parental, suggère que le nouveau style parental positif n’est pas seulement bon pour l’enfant, mais aussi pour le parent. “Le fait d’être un parent positif[si] fait correctement crée des émotions positives et rehausse l’estime de soi des parents et de l’enfant, et non seulement de l’enfant. On ne peut pas regarder en arrière à une autre époque et penser que ce qui a été fait à l’époque devrait être fait maintenant, seulement parce que cela a été fait avant. À bien des égards, nous pourrions dire que les défis actuels en matière de violence et d’abus de drogues sont directement liés à l’éducation des enfants d’hier. Mais que ce soit vrai ou non n’a pas d’importance, car hier était un monde différent “, dit Louise.
Selon Stacey C. Brown, qui conseille les familles dans son cabinet privé en Floride, la parentalité positive peut préserver la santé mentale d’un adulte. “Les parents ont tendance à mieux s’entendre les uns avec les autres s’ils utilisent des techniques parentales positives. Un parent n’a pas à s’inquiéter si l’autre parent est trop lourd ou utilise des stratégies négatives, donc la confiance est plus élevée, on peut s’amuser et les problèmes sont considérés comme des opportunités”.

Jared Heathman, un pédopsychiatre basé à Houston, met l’accent sur la parentalité positive de l’enfant. Il dit qu’une parentalité positive se traduit par une meilleure conduite. “L’utilisation du renforcement positif et le fait de complimenter les comportements favorables peuvent entraîner une amélioration du comportement. Les enfants éprouvent généralement une meilleure estime de soi et du plaisir à recevoir des compliments. Ils répéteront souvent des comportements gratifiants dans le but de recevoir un renforcement continu.

“Par contre, les enfants apprennent à éviter les réprimandes répétées, car c’est une expérience désagréable “, dit Heathman.

Les enfants en tant qu’individus uniques
Certains experts estiment que la parentalité positive est importante pour ce qu’elle dit au sujet des enfants. Il était une fois, on s’attendait à ce que les enfants soient vus et non entendus. Ce n’est plus le cas. “Ce que l’on appelle vaguement ” parentalité positive ” est important parce qu’il ouvre les parents (et les éducateurs) à une nouvelle et véritable perspective sur les enfants. Cette perspective ” positive ” considère chaque enfant comme un être humain unique, tout comme la mère ou le père, avec une volonté de développer sa propre personnalité et le succès qu’il a choisi. Aujourd’hui plus que jamais, le succès dans la vie exige que l’on soit indépendant et créatif, et pas seulement une copie des traditions du passé “, dit Jesse McCarthy, entraîneur et éducateur en éducation parentale.

Y a-t-il un problème de parentalité positive ? Est-ce que tous ces éloges pourraient avoir l’effet inverse ? Selon John Sovec, psychothérapeute avec une pratique à Pasadena, CA, il est crucial que les éloges ne soient donnés qu’aux endroits indiqués. “Il faut faire l’éloge des vraies réalisations. Beaucoup de parents nourrissent leurs enfants d’un régime constant de louanges, même pour les réalisations les plus banales, ce qui affecte la structure de l’ego de l’enfant. Plutôt que de pouvoir s’autoréguler, ces enfants peuvent devenir grandioses, estimant que même leurs actions les plus simples méritent les plus grands éloges et l’attention.”.

WATCH : Chris Ulmer, 26 ans, qui enseigne à la Keystone Academy à Jacksonville, en Floride, et passe dix minutes à complimenter ses camarades de classe chaque jour.

Cependant, tous les experts ne sont pas prêts à faire ce qui suit